De fil en aiguille…

… Notre petite minette est née au milieu des quelques naissances de petits gars! Autour de nous, 4 petits bonhommes sont nés entre le 13 juin et le 17 juillet (et les annonces de naissances futures s’enchainent ! Alleluia!)… Il a donc fallu que je réfléchisse à un petit présent. Cela faisait longtemps que je n’avais pas brodé de bavoir! Je m’y suis donc remise avec joie … un petit cadeau peu onéreux et rempli d’amour ❤ .

Un petit Pierre et un Lucas auront bientôt aussi les leurs… Quant à Gaspard, ce sera la création d’une amie qu’il recevra…

J’aime recevoir des cadeaux personnalisés … un petit présent unique pour l’enfant (contrairement à la tenue qui sert souvent au suivant, au cousin, …)! Le prochain article sera en totale adéquation avec cette façon de voir… Autour des créatrices (oui quand on parle de mes bébés c’est très féminin… sauf pour le futur assistant maternel de notre minette!) qui ont aidé à accueillir ce bébé !

Pour le moment, j’utilise un livre de broderie offert par une tante il y a 5 ans lors de la naissance de notre ainé mais de nouveaux motifs arrivent grâce à mon groupe de mamans couturières (l’avantage de trainer sur les réseaux sociaux 😀 )!

Pomme d’Api

Une cotonnade de pommes d’amour et une éponge brune, rien de mieux que pour confectionner un tapis à langer. Durant ce mois 1/2, nous sommes allés assez peu en balade (entre le contexte sanitaire actuel et le besoin de respecter le début de la vie de notre minette et de celle à 5…) mais les fois où nous sommes partis en vadrouille, je changeais la minette sur un lange (oui on commence la vie à la dure / à la scout très jeune ici 😛 ). Je m’en suis très bien accommodée tout comme la principale intéressée (elle hurlait pas quoi… mais comme elle n’aime pas avoir une couche sale…). Néanmoins, lors d’une sortie parc (ouiiii j’y traine les enfants – pour leur plus grand plaisir- régulièrement depuis que c’est devenu le repaire de mes copines mamans- avant que nous soyons voisines pour une grande partie!- !!!), une de mes amies, maman d’un des jumeaux de Y. ( ils sont 3 à être nés entre le 13 et le 21 juin!), avait un petit tapis à langer qu’elle avait elle-même confectionné. J’ai trouvé ça joli et douillet. L’idée a fait son chemin et quand le rythme de Y. fut un peu plus calé et que j’ai repris le temps de coudre, je me suis dit qu’il serait utile d’en coudre un!

Bref tout ce blabla pour juste vous montrer mon tapis à langer girly cousu cet après-midi!

 

Des pressions le ferment lorsqu’on le replie afin de gagner en place et en propreté!

Hâte de l’inaugurer!

« A tataque!!! »

Première cousette depuis mon accouchement (enfin ça compte de recoudre une turbulette? 😛 ) et cri de guerre de notre 2e petit chevalier… Il lui fallait une cape pour aller combattre les feux (oui ici les chevaliers sont aussi des pompiers). J’ai donc repris le même patron que pour celle de son aîné (Cape Gasparine  ), pris un autre tissu et j’ai de nouveau utilisé la même étoffe que celle de P. … reliquat de notre déco de mariage!

20200808_173243

Elle est parfaite (mise à part la couture, à l’envers, d’un des pans de la doublure)! Et déjà plus qu’adoptée!! 

Les garçons sont prêts à découvrir le chateau de Guédelon la semaine prochaine grâce à leurs capes scintillantes! (plusjamaiscetissupourri)

« Ri catcheur de Lion »

Notre 4 ans 1/2 réclamait un déguisement de « Ri catcheur de Lion » ( comprendre Richard Coeur de Lion… visiblement il reste à la version phonétique/inventée du nom/ ou bien il est légèrement influencé par son père 😀 ) c’est-à-dire un déguisement de chevalier!

J’ai attendu d’être en congé maternité /arrêt maladie pour m’y mettre entre la layette et les couches! J’ai pioché dans les patrons gratuits de Gasparine (jolie marque de patrons!!), la créatrice propose un modèle de cape gratuit à décliner à l’infini! Pour la cotte de mailles (bah oui un chevalier a forcément une cotte de mailles…), j’ai enlevé les manches d’un pull, détendu/moche, de mon mari, surfilé, cousu les boutonnières (oui ça faisait scandale qu’il y ait 3 boutons sur la cotte de mailles) et cousu la fente!

Il manque encore les chausses (surement faites dans les manches du pull déjà cité!)… qui sont elles-aussi essentielles selon ce petit bonhomme!

Voici donc les éléments nécessaires à un petit bonhomme qui veut être mi chevalier mi pompier (le matin chevalier et l’après-midi pompier pour être plus précis!) :

La cape de son frère sera faite elle dès que mon petit pot de colle se sera décollé ❤ Mais pour le moment je profite des longues séances de câlin/tétée/portage, et des bienfaits du retour à la vie sociale! (Ma pile de linge et l’état de l’appartement en sont témoins héhé!)

Y.

Il y a 8 jours, petite Ysé nous a rejoints… Ce fut la fin d’une grossesse qui s’est terminée sur un mois chaotique de faux travail et de pirouettes intra-utérines (et sur une naissance en express!) et le début d’une nouvelle aventure à 5 ❤ .

 

A une semaine d’écart… J’ai été frappée cette fois-ci par le nombre de kilos que l’on pouvait perdre en accouchant. C’est surement parce que j’ai été pesée le lendemain de mon accouchement! 6 kg en moins sur les 10 pris. Il faut dire qu’avec 3kg 425 de baby, plus de 1kg 5 de liquide (visiblement je pouvais marcher autant que je voulais et contracter un max… la seule chose pour pouvoir accoucher était de perdre les eaux!) et le poids du placenta (d’ailleurs, la super sage-femme nous l’a montré de manière hyper détaillé, on a pu voir l’intérieur, la poche où est le baby, le cordon, etc.), ça va vite!

Je savoure la joie d’avoir une petite fille… pour le moment mon ressenti sur le lien filial est différent d’avec les garçons. Mais il est vrai que la question de la transmission est davantage ancrée dans la relation mère/fille !

J’en profite quand même pour vous montrer mon petit tricot de fin de grossesse! Je tricote toujours lors de mes grossesses une pièce « fille » au cas où! Et bien, cette fois-ci j’ai bien fait!

Voici donc un petit ensemble cache-coeur / bloomer en laine rooose. Modèles de chez Phildar et laine Patner 3,5.

Prochain article… déguisement!

3 mois…

… de lecture!

Et pas grand chose en fait!!!

Je m’étais dit… arrêt maladie + congé maternité = lecture X 10 000. C’était sans compter un invité surprise : Covid 19 et l’expérimentation du confinement (ne nous plaignons pas + de 100 m2 pour 4 personnes c’est LARGEMENT faisable). J’ai donc eu moins de temps puisque 2 bambins à la maison (+ un mari, ça occupe ça aussi 😛 ), dont un à faire travailler, et à vrai dire, j’ai beaucoup cousu!

Voici donc mon petit récapitulatif lecture printanière!

Juste avant le confinement, j’ai terminé Présent ? de Jeanne Bénameur. Ce roman, prêté par ma Belle-mère, faisait suite à un cours que j’ai suivi sur l’enseignement de la littérature en dispositif ULIS (pour enfants en situation de handicap donc). Dans ce roman, nous nous retrouvons dans l’univers d’un collège de banlieue. Il part de l’acte de présence dans ce lieu, tant celui du personnel que de l’élève. A travers différentes scènes, nous vivons la tragédie du collège de banlieue mais aussi ses richesses et ses pépites. Enseignante dans un collège regroupant tant des élèves de milieu assez favorisé que d’autres ne parlant pas français à la maison, j’ai retrouvé toutes les difficultés mais aussi tous les espoirs que notre mission nous fait porter… C’est vraiment sur cette note d’espérance que ce récit se termine.

Des duos… article contenant les 2 lectures suivantes…

Le 30 mars, c’est un Maurice Leblanc, issu de notre bibliothèque familiale, qui m’a ravie ; Les confidences d’Arsène Lupin. J’aime toujours autant trembler et rire en lisant ses aventures (et me dire que notre petit Arsène porte bien son prénom… on est mal barré!)

Durant le mois d’avril, je me suis penchée sur du théâtre… J’ai toujours éprouvé quelques difficultés à rentrer dans la lecture de ce genre mais… à dire vrai, Paul Claudel est un génie! J’ai donc doucement lu sa pièce Le Partage de midi. Cette pièce est magnifique, l’écriture magistrale et le personnage de Ysé, délicieusement empêtré dans ses convictions, dans son amour infidèle.

Le 19 mai, j’ai renoué avec Honoré de Balzac et un de ses courts romans : La Vieille Fille. Mais quel plaisir de retrouver l’écriture si sensible, si acerbe, si pleine de sous-entendus de cet auteur! Dans ce roman, il y décrit les moeurs bourgeoises provinciales et tout particulièrement l’arrivisme, dans cette première moitié du XIXé siècle. Une vieille fille désespère de se marier et donc d’avoir des enfants… sans avoir tellement de notions sur la vie conjugale. Trois hommes de situations diverses (le nobliaux d’ancien régime, l’arriviste bonapartiste et le jeune étudiant plein de rêves) la courtisent…

Le 2 juin, c’est un roman prêté par ma Belle-mère (oui encore mais elle est de bons conseils!) qui fut terminé, Les Taiseux de Jean-Louis Ezine. C’est un très beau récit personnel, sur la recherche d’identité… de père en fils! Un fils met du temps à savoir qui est son père… ce dernier ne sachant pas qui est le sien (entre 3 hommes!). C’est dans ce type de récit que l’on comprend l’importance de la filiation et de la violence que peut apporter un secret de famille. Nous découvrons un petit garçon qui se cherche et toute sa quête l’emmène à devenir un homme. Néanmoins, j’ai trouvé l’écriture peu fluide et complexe.

9 mois…

… les mois qui permettent à quelques cellules de devenir bébé, ou le miracle de la vie!

Ici, nous en sommes plutôt à 8 mois et 10 jours mais le terme approche à grands pas et la naissance est de plus en plus imminente! Le moment pour moi de revenir sur cette grossesse si différente des autres… à tout point de vue!

Lorsque ce petit bébé s’est invité chez nous (une surprise attendue !), la joie fut immédiate et l’intuition que tout ira bien aussi! Point de peurs de fausse-couches. A ce stade ma seule angoisse concernait la réaction de certaines personnes de notre entourage (3 grossesses en moins de 5 ans… pas forcément dans les moeurs d’aujourd’hui!). La pire réaction fut au laboratoire pour mes premières analyses : la laborantine me demande si c’est ma première grossesse (oui visiblement j’ai une tête à être primipare, on me l’a demandé durant les 9 mois!), lui répondant que non c’est ma 3e elle me sort « vous allez peut-être vous arrêter après non? ».

Les points difficiles de cette grossesse furent les nausées, incessantes jusqu’à il y a 15 jours… mais je ne peux toujours pas boire de café ni de thé (sauf à la menthe!) et cette fatigue qui m’est littéralement tombée dessus à la fin du 3e mois de grossesse! Je ne remercierais jamais assez mon médecin qui m’a arrêtée (en me forçant un peu la main…) à 5 mois! Elle m’a donné l’autorisation de me détacher de l’injonction de la société : être productif! 

Etre productif… le grand point de cette grossesse. Et oui, malgré tout, j’ai pu faire beaucoup beaucoup de choses et j’en ai bien plus profité (même si clairement les siestes furent relativement rares et surtout très souvent écourtées!) que pour mes deux premières. Et pourquoi? Grâce au confinement! 

Cette période a été compliquée, j’ai du apprendre à déléguer, à gérer l’angoisse, à ne pas devoir tout gérer, à devoir apprendre à vivre avec TOUT LE TEMPS du monde dans la pièce voisine, à ne pas sortir, mais elle a aussi été source de satisfaction : voir des frères se rapprocher (et être encore plus certaine que c’est une chance d’avoir une fratrie proche en âge), ne plus avoir à respecter les horaires d’école (ben oui commencer à travailler à 10h30 c’est chouette), favoriser le jeu libre, les jeux de société (ahh les lotos des animaux !!!!), écouter et lire des histoires, passer un peu plus de temps avec son mari (il parait que c’est important 😛 ), et surtout coudre! J’ai énormément cousu durant ces quelques semaines et cela continue! Quelle joie de retrouver cet aspect productif (ça s’est pour ceux qui pensent que je passe ma vie sur les réseaux sociaux en regardant d’un oeil distrait mes enfants héhéhé) faire et se faire plaisir!

Finalement, cette grossesse est tombée au bon moment car ma certification est de toute façon reportée à la fin de l’année civile (et au final, j’ai raté relativement peu de cours et surtout je n’ai pas eu à gérer cette situation avec mes élèves #profindigne)

Autre différence… la forme de mon ventre! J’ai toujours eu des ventres relativement ronds et bas mais alors là… un petit ventre dès le départ très très bas et tout en avant! Même mon ostéopathe m’en a fait la remarque (il m’avait suivie pour ma 2nde grossesse). J’ai aussi mis plus de temps à prendre du poids et mon état ne s’est vu vraiment qu’à 4 mois.

Bien sur, il y a la hâte de découvrir le bébé, mais cette dernière n’est arrivée qu’il y a 3 semaines, au moment où mon corps a commencé à envoyer des signaux… (efficaces puisque mon col s’est bien ouvert en 1 semaine!), mais aussi de l’appréhension. En effet, je sais maintenant à quoi m’attendre en terme d’accouchement sans péridurale… que ce soit pour la douleur mais aussi pour le psychologique (il faut accepter ce lâcher prise et laisser Petit Bébé agir… en même temps t’as pas trop le choix 😀 ). J’ai quelques exercices de sophrologie pour m’aider si besoin! Je me raccroche au fait qu’une fois le bébé sorti, en peau à peau la douleur a complètement disparu! (bon et clairement quand je vois autour de moi le nombre de filles qui se retrouvent sans péri car l’anesthésiste ne peut pas venir ou que l’anesthésie ne fonctionne pas… je me dis qu’il vaut mieux anticiper (et ne pas rajouter un produit au bébé en plus qui est bien chamboulé par sa naissance!). Ceci dit, je suis bien consciente aussi qu’une intervention urgente peut être nécessaire (j’ai à peu près tous les scénarios dramatiques possibles en tête hein!) ou alors que je peux accoucher dans ma cuisine car ça va trop vite (scénario dont mon mari ne rêve pas trop haha). 

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre et voir si cet accouchement sera similaire aux précédents (enfin plutôt au 2e ce serait mieux!) et si c’est un 3e petit gars!

Au pays des petits gars…

… deux duos pour mes petits ainés. Je découvre avec plaisir la couture pour « grands » garçons!

Tout d’abord, deux sweats douillets qui seront utiles lors des fraiches soirées d’été (on a réservé nos vacances!!!!) et pour la rentrée! Cette fois-ci, grâce à une de mes collègues, je me suis aventurée dans les patrons de la marque Ikatee. J’en avais entendu parler mais je n’avais jamais sauté le pas! Et bien, quelle découverte! Un délice à coudre, des explications claires et précises, pas d’erreurs à noter, les tailles semblent bien ajustées! Pour ce petit projet, j’ai dû coudre une matière qui me faisait peur n’ayant pas de surjeteuse… le sweat. J’ai été agréablement surprise de constater que ce tissu se cousait parfaitement bien avec mon antique Singer ❤ 

IMG-20200516-WA0001

Je récupère beaucoup de vêtements pour les garçons… de ce fait quand je couds pour eux ou que j’achète les rares petites pièces je les assortis ;). Ici bleu pour l’ainé, jaune pour le second!

Deuxième petit projet pour mes bonhommes… les petits lapins issus du patron gentiment mis en ligne par Jacadi! Ils seront offerts aux garçons lorsque je partirai à la maternité, afin qu’ils aient un petit réconfort durant ces quelques jours d’absence (petit séjour hospitalier qui les inquiète un peu…). Pour la naissance d’A., petit P. avait eu une enveloppe remplie de petits coeurs en papier. A la base, je voulais coudre aussi un coeur pour chacun… sauf que le tissu m’a manqué!

IMG-20200520-WA0008

Les masques continuent à être cousus… et les mailles montent sur mes aiguilles!

Douce nuit…

… Bébé d’été veut dire chaudes nuits! Je comptais après l’échographie du 2nd trimestre me mettre en quête des quelques petites pièces qui me manquaient pour compléter le trousseau de Petit Bébé. Sauf que pandémie oblige, les achats se sont faits par les ondes… sans pouvoir toucher, fureter, chercher en seconde main. Ce fut problématique pour les turbulettes (ou gigoteuses…). Une fut trouvée dans une célèbre chaine de vêtements enfantins (en coton bio!) mais j’ai éprouvé quelques difficultés pour en trouver d’autres bien légères. J’ai donc sorti mon stock de tissu, ma machine rétro, mon fil et mes Intemporels pour Bébé! Cet ouvrage ne m’a servi que pour le patron étant donné que je ne l’ai doublé que d’un fin drap (merci les restes des greniers des grands-parents 😀 Laudate Si je vous dis!) et non rembourré par un molleton! 

Je vous passe les couacs (neurones en moins, fatigue, contractions, dos, enfants qui couinent/se disputent, logique en berne – enfin non ça je n’ai jamais été logique 😀 ), je n’ai toujours pas compris pourquoi un bord est plus long que l’autre… et j’ai tout défait à la moitié du chemin pour l’unique raison que j’avais tout cousu à l’envers!

Bref, voici de quoi passer une belle nuit étoilée (sans réveil, on peut toujours rêver !)

20200511_180127

Mon défi… un masque après chaque cousette plaisir avec le tissu restant (bon en vrai, le prochain projet étant un sweat… à part si je veux mourir étouffer, je vais peut-être éviter!)… On se motive comme on peut!!

Duo!

Mes deux petits gars n’avaient pas besoin de pyjama estival mais je leur en ai quand même cousu un! Je ne savais pas trop quoi faire d’un coupon offert par ma belle-mère et en me promenant sur les divers réseaux sociaux / groupes de couture, je me suis dit qu’il serait parfait pour des tenues de nuit!

J’ai donc été repérer dans mes livres des patrons de short et déniché un tee-shirt blanc (qui n’aurait jamais été mis sinon) à customiser avec une poche! J’attends la fin du confinement pour en trouver un pour mon deuxième.

Cette fois-ci j’ai été piocher dans les intemporels de Martine (une vraie mine d’or des années 60! Si un jour j’ai une fille je vais me régaler!). J’ai pris le patron du short du garçonnet (présent dans la section Anniversaire de Martine). Très rapide à coudre, avec de belles finitions (j’ai à cette occasion découvert la technique du surpiquage que ma machine effectue avec talent!).

20200429_174753

Je cherche une idée pour assortir numéro 3… Pour l’instant j’ai du mal à imaginer un bébé habillé avec ce tissu… Mais je suis à la pêche aux idées 😉